Aux alentours de Kotor

Kotor est entourée de petites villes historiques abritant des trésors culturels et de magnifiques paysages alliant une nature intacte et différentes oeuvres de l’Homme à travers les siècles. Loin de l’animation de la ville, vous pourrez profiter de leurs plages, boire un verre sur une plage ensoleillée ou déguster des spécialités locales en bord de mer.

Ces lieux sont accessibles en bateau, en voiture, en vélo ou à pied, selon la distance ainsi que le temps dont vous disposez. Rendez-vous dans un lieu magique d’un charme rare : Stoliv, un village double situé sur le côté des bouches, en face du centre-ville. Gornji Stoliv se situe dans une forêt de châtaigniers à 240 mètres d’altitude, tandis que Donji Stoliv, sur la côte, abrite des bâtiments construits entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, avec l’église Saint-Elijah comme monument central, ainsi que l’église Sainte-Marie. Donji Stoliv a acquis son statut maritime en 1721.

Sur le côté est de la colline de Vrmac se situe une autre ville maritime : Prčanj, dont l’apparence actuelle remonte au XVIe siècle, bien qu’elle abrite de nombreux monuments culturels anciens, tels que l’église de Saint-Thomas datant du IXe siècle et l’église de Saint-Ivan datant de 1221. Le monument le plus impressionnant est le Temple de Notre-Dame de style baroque, datant de la Renaissance et dédié à la naissance de la Vierge. La construction de cette église a débuté en 1789 en raison du développement maritime et de la forte croissance économique que la ville a connus.

Le palais « Tre sorelle » (« trois soeurs », en italien) est l’un des lieux les plus frappants. Il rappelle la légende de trois soeurs amoureuses du même marin, attendant son retour tout au long de leur vie. Dans cette région, le capitaine Ivo Visin (1806-1868) est la personnalité historique la plus importante ; il fut le premier de la baie à parcourir le monde sur son bateau « Splendido ».

Juste à côté de Kotor se trouve également un ancien village de pêche – Muo. Aujourd’hui, il s’agit de la zone qui sépare le centre-ville des anciens villages maritimes. Tandis qu’aux alentours la navigation était la principale occupation, les habitants de Muo étaient principalement tournés vers la pêche. Ainsi, il n’existait aucune accumulation importante de capital qui aurait permis la construction de bâtiments imposants dans le paysage. Cependant, à Muo, les traditionnelles nuits des pêcheurs sont encore célébrées aujourd’hui.

Le village le plus grand près de Kotor est Dobrota et s’étend sur 7 kilomètres le long du littoral. Dans les archives locales, ce village a été mentionné pour la première fois en 1260 sous le nom de Dabrathum. La tradition maritime de ce village remonte à la fin du XVIIe siècle, mais ce n’est qu’en 1717 qu’il obtint officiellement son statut de village maritime, avec le plus grand nombre de bateaux dans les bouches de Kotor.

Parmi les plus vieux monuments préservés, vous retrouverez l’église de Saint-Elijah datant du XIIe siècle, l’église de Saint-Matthieu avec ses autels en marbre de style baroque qui est séparée de la côte par un large rempart en pierres, ainsi que l’église Saint-Eustache datant de 1773 avec un grand clocher du XIXe siècle, dont l’intérieur est de style baroque et où des collections de grands peintres sont conservées. La collection de 52 pièces de la célèbre dentelle de Dobrota datant du XVIIe et du XVIIIe siècle est d’un intérêt tout particulier.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s