Cathédrales et églises

La cathédrale Saint-Tryphon située sur la place du même nom a été conservée pour témoigner des nombreux changements ayant eu lieu depuis 1124, date de début de sa construction (elle a été consacrée en 1166), jusqu’à aujourd’hui.

L’édifice initial sur cette place fut construit en 809, lorsque le noble local Andrea Saracenis rapporta des reliques du saint patron de la ville, Saint Tryphon, des marchés vénitiens. Cette basilique à trois nefs est le symbole de la ville. Elle peut également témoigner des différentes époques et des différents styles de construction ayant peu à peu dessiné son aspect au fil des réparations. L’allée centrale est deux fois plus large que les allées latérales, et ces parties sont séparées par des colonnes aux chapiteaux de
style corinthien.

Deux clochers symétriques sont situés sur le côté ouest et leur aspect actuel remonte au XVIIe siècle, lorsque la cathédrale fut reconstruite après le tremblement de terre de 1667. À l’intérieur de la cathédrale se trouvent de nombreux objets de valeur, dont les plus importants sont conservés dans la salle du trésor. Parmi eux, un ciborium du XIVe siècle, une sculpture du Saint Vinko Fererski, une pierre Pieta d’origine nordique, un bas-relief de la Vierge avec le Christ, quatre autels en pierres du XVIIIe siècle, des oeuvres avec un placage en argent et d’autres chefs-d’oeuvre réalisés par des orfèvres médiévaux locaux.

Malgré les dégâts que la cathédrale a subis suite à quatre tremblements de terre puissants depuis sa création, il reste encore des fresques réalisées par l’école de peintres Pictores Graeci, bien connue à l’époque dans toute la zone méditerranéenne, dont les créations datent du XIIIe et du XIVe siècle.

Parmi les rares fresques bien conservées, vous retrouverez un côté du ciborium de l’église d’origine du IXe siècle, avec des ornements et des lions de l’époque préromane. L’église Saint-Luc fait partie des plus vieux édifices religieux et a été construite en 1195. Au milieu du XVIIe siècle, ce lieu modeste était une église catholique.

Par la suite, elle a été cédée aux chrétiens orthodoxes, bien que les catholiques aient conservé leur autel jusqu’au milieu du XIXe siècle. L’église Sainte-Marie, également connue sous le nom d’église Sainte-Hosanna, remonte à la période romane. Elle a été construite à l’emplacement d’une vieille basilique et a été consacrée en 1221. La façade se compose d’un mélange de rangées de pierres rougeâtres et blanches. Il s’agit d’une église avec une seule nef, un dôme au milieu et une abside en demi-cercle.

L’église Saint-Nicolas est la plus grande église orthodoxe de Kotor. Elle a été construite entre 1902 et 1909 sur les fondations d’un ancien édifice ayant été détruit par un incendie au XIXe siècle. Elle abrite de nombreux objets de valeur, dont la plupart ont été donnés par des familles locales aisées. Juste à côté se trouve la Treasury of the Serbian Orthodox Church, avec une vaste collection d’icônes, de travaux artisanaux et de documents.

Vous découvrirez également de nombreux édifices à l’architecture particulièrement intéressante, notamment les églises Sainte-Anne, Saint-Paul, Saint-Michel, Sainte-Claire, ainsi que les églises Saint-Joseph, Notre-Dame de la Santé et Saint-Jean sur la partie de la colline entourée par les remparts.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s