La place d’Armes

En pénétrant dans la vieille ville, vous atteindrez la place d’Armes, où chaque édifice a une histoire à raconter sur les raisons de sa création, le rôle qu’il a joué pendant des siècles et la façon dont il a été construit, l’influence des styles architecturaux et, en général, le style artistique de la période de sa création.

Découvrir, dès le début de votre visite touristique, ce qu’était Kotor auparavant tient dans le fait que l’espace ouvert le plus grand à l’intérieur de la citadelle ait été baptisé la place « d’Armes ». Cela rappelle que la ville dispose non seulement d’un port de commerce, mais également d’un port naval avec un espace de stockage pour les armes. Ce genre d’entrepôts pour les armes a été imaginé en 1420 pour veiller sur la ville. Il s’agissait également du lieu où les défenseurs se réunissaient. Aujourd’hui, l’Arsenal, qui a été reconstruit plus d’une fois, est la preuve que Kotor a dû faire face à de nombreuses armées et de nombreux pirates.

La construction de la Tour de l’horloge sur la place d’Armes a débuté en 1602, bien que son aspect final date de plusieurs années plus tard, après sa reconstruction suite au tremblement de terre de 1667. Elle se situe en face de la porte principale et constitue l’une des caractéristiques principales de Kotor. La tour se compose d’un rez-de-chaussée, de deux étages et d’une galerie ouverte abritant tout le mécanisme de l’horloge.

Depuis la porte principale de la ville, vous découvrirez deux façades de l’édifice (vers le sud et vers l’ouest). Au pied de la face sud de la tour se trouve la Tour de Torture, un pilier avec une pyramide en pierre, qui se situe à présent à l’endroit où les condamnés et ceux qui enfreignaient la loi étaient exhibés pour être jugés en public.